• Livraison offerte à partir de 200€ de commande

archerie sud ouest

Vente d'arc et arbalète

Arc à Poulies selon Pierre-Julien Deloche

Arc à Poulies selon Pierre-Julien Deloche 1024 667 archerie sud ouest

Acheter un arc à poulies.

Archerie SudOuest  à le plaisir de donner la parole à Pierre-Julien Deloche pour partager avec vous quelques conseils sur l’ arc à poulies. Ci-dessous un portrait de Pierre-Julien.

 

Pierre-Julien Deloche à  découvert ce sport en 1989 en pratiquant le tir nature (cible animalières) à Valence et Villard de Lans. Le tir à l’arc rassemble bien plus de valeur que l’on ne croirait, et j’ai eu un changement radical de mon comportement au fil de mes flèches tirées. J’étais devenu plus calme, plus réfléchis et épanoui.

Arc à poulies par Pierre Julien

Arc à poulies, une mécanique spécifique

L’arc à poulies possède une mécanique spécifique qui doit susciter une grande attention. Le but de la présentation est de souligner l’importance du réglage matériel en sensibilisant l’archer sur l’arc et ses accessoires.

Les fondamentaux

Les fondamentaux du tir à l’arc sont requis pour commencer l’arc à poulies et obtenir les premiers résultats en compétition. L’archer devra connaître son allonge, sa résistance physique, rechercher son image de visée optimale et adopter une posture globale correcte en collaboration avec son entraîneur.

Une fois le stade de l’initiation dépassé, les premières compétitions réalisées, la recherche de performance pointe son nez et c’est à ce moment que débute l’importance de la connaissance de son matériel. Le corps peut s’adapter jusqu’à une certaine mesure, et la posture évoluera avant de se fixer progressivement. Le matériel doit suivre cette évolution, par l’essai de différentes configurations avant de trouver celle qui conviendra le mieux à une situation donnée, pour un temps à définir.

Régler un arc à poulies

Régler un arc à poulies demande beaucoup d’attention et tout raccourci entraînera des effets indésirables sans dérouler toutes les étapes, sans vérification nécessaire avant une mise en tension de l’arc. Il possède plus de points critiques qu’un arc classique en raison de son grand nombre d’ergots, de câbles, d’axes et points de friction et de rotation. L’accident reste omniprésent pour tout utilisateur non averti, sur la personne ou sur le matériel.

Réglage d’arc à poulies

Chacun des réglages de cet arc possède sa propre incidence sur un autre point de l’arc ou de l’archer. Il existe plusieurs combinaisons afin de trouver le lien entre confort et performance. Il sera important de savoir identifier rapidement un défaut apparent pour le corriger sans détour.

Je partirai toujours du principe que c’est au matériel de s’adapter au corps en premier lieu, et certainement pas le contraire. Soyez patient, minutieux et attentif, et vous trouverez, j’en suis sûr, votre bonheur…

 

Tournois de Nîmes

Tournois de Nîmes 1600 876 archerie sud ouest

Coupe du Monde tir à l’arc à Nîmes 2018

Le Club de tir à l’arc de Nîmes organise la vingtième édition du Tournoi Européen de tir à l’arc en salle qui est aussi la troisième manche de la Coupe du Monde Indoor 2018

L’événement est prévu du vendredi 19 janvier au dimanche 21 janvier.

Plus de1200 athlètes et 50 nationalités différentes en provenance de tous les continents sont attendus. Ses archers s’affronteront pour tenter de décrocher cette troisième étape de la Coupe du Monde en salle.

Championnats du Monde en salle de tir à l’arc

Fort de son expérience en tant que organisateur des Championnats du Monde en salle de tir à l’arc en 2003 et 2014 et de pas moins de 19 Tournois européens en salle, l’Arc club de Nîmes est intégré depuis six ans dans le circuit mondial du tir à l’arc, Bangkok (Asie, Océanie) et Las Vegas (Continent Américain).

L’élite mondiale et tous les passionnés de tir à l’arc qui se donnent rendez-vous dans la cité gardoise, référence européenne, et capitale mondiale du tir à l’arc pendant un week-end.

Archerie SudOuest sera naturellement de la partie et se réjouis déjà de rencontrer tus ce joli monde, nous vous donnons rendez vous du vendredi 19 janvier au dimanche 21 janvier…

Le site internet de la compétition ici -> http://www.nimesarchery.com/

Suivre la compétition de Nîmes en directe : LIVE Nîmes 2018

Suivre la compétition internationale de tir à l’arc en live sur cette vidéo, le 21 janvier sera rediffusé en direct l’entier de l’événement.

Guide du tir à l’arc

Guide du tir à l’arc 150 150 archerie sud ouest

LE GUIDE COMPLET DU TIR A L’ARC

Sur cette page, nous allons passer en revue les mots utilisés dans l’univers du tir à l’arc, quand vous débutez en tir il est très souvent compliqué d’assimiler toute les techniques ou les mots utilisés, voici ci-dessous un petit guide qui vous permettra de vous familiariser avec notre sport, ou plutôt notre grande passion.

ALLONGE :

L’allonge représente la distance entre le « creux » de l’encoche d’une flèche et le button. Elle est propre à chaque tireur puisqu’elle dépend du physique de l’archer. La détermination de celle-ci est primordiale pour le choix des flèches qui induisent un bon réglage de l’arc. Cette valeur est très précise et donc, une mauvaise détermination de l’allonge donne lieu à certaines erreurs qui ont une incidence directe sur le tir.

Exemple :

– Un archer est en sous-allonge quand il n’allonge pas normalement (il se penche en avant, plie son bras d’arc,).
– Un archer sur-allonge quand il développe son allonge au-delà de ce qu’elle devrait être (il positionne sa tête en arrière,).

ARC CLASSIQUE : Arc à Poulies (compound) :

 

L’ARC CLASSIQUE

LES BRANCHES

On distingue la branche supérieure de la branche inférieure. Toute la puissance de l’arc réside dans ces deux pièces qui sont insérées dans la poignée d’arc (4) et démontables une fois que l’archer a terminé son entrainement ou sa compétition. La puissance et la taille sont variables, adaptées à la hauteur et à la force de l’archer. Elles sont le plus souvent en carbone ou en carbone/bois.

LA CORDE

La taille de la corde est définie en fonction de la taille de l’arc. Une corde peut casser et elle est sensible à l’humidité et la chaleur. Il est utile d’en avoir plusieurs de rechange. La matière la plus courante est le « fast flight »,pour les arcs dit « initiation » elle sera le plus souvent en « dacron ».

LE VISEUR

Il est placé directement sur la poignée d’arc (4). Il comporte un point de mire qui permet à l’archer de viser au centre de la cible. Un viseur est réglable en hauteur et en latéral pour corriger le tir. La technique est simple, on règle son viseur dans le sens de l’erreur. Il est le plus souvent en carbone et les parties les plus petites sont en aluminium. Poids léger.

LE CLICKER (uniquement sur les arcs classique)

Un clicker est une petite lame en aluminium ou carbone sous laquelle l’archer passera sa flèche pendant le tir. C’est une sorte de contrôleur d’allonge. Lorsque l’archer est en position de tir, une fois que la lame retombe, il entendra un « click » qui lui indiquera qu’il peut lâcher la corde. Ainsi, d’une flèche à l’autre, l’archer exerce la même intensité de traction.

LE STABILISATEUR

Il est composé de 3 pièces : un stabilisateur dit « central » et deux stabilisateurs dits « latéraux ». La fonction d’un stabilisateur est double : absorber les vibrations de l’arc lors du départ de la flèche et stabiliser l’arc lors de la visée. Un stabilisateur est fait de tubes en carbone, d’un diamètre n’excédant pas ou rarement 1cm. Le poids d’un stabilisateur est variable d’un archer à un autre : on peut retirer ou ajouter à volonté des masses en aluminium qui se vissent aux extrémités.

LE REPOSE FLÈCHE

Accessoire se plaçant sur la poignée au niveau de la fenêtre d’arc et qui permet d’avoir un pointd’appui à la flèche lorsque celle-ci est encochée sur la corde.

LA POIGNÉE D’ARC

C’est le « centre névralgique » de l’arc. Les branches (1) sont insérées en haut et en bas, plus le viseur (3), plus le clicker (4), plus le stabilisateur (5). La taille de la poignée d’arc est standard dans toutes les marques :23, 25 et 27 pouces. La couleur est choisie par l’archer et n’a pas d’incidence sur son tir. La flèche repose sur la poignée d’arc grâce à un repose-flèche (invisible sur la photo). On distingue deux types d’arcs droitier et gaucher. L’arc gaucher est symétriquement identique. L’archer tient son arc
au centre de la poignée, par le grip. Sa composition est soit en carbone, soit en alliage aluminium. Son poids va rarement au-delà de 1.5 kilos.

L’ARC A POULIE

Les poulies : A la différence d’un arc classique, la mise en tension d’un arc à poulies n’est pas linéaire. Celle-ci passe par un système de poulies, démultiplicateur de puissance ; environ 75% de la puissance de l’arc en phase d’armement puis 25% restants jusqu’à la fin de la traction. Lorsque l’archer déclenche la phase de libération de corde, l’intégralité de la puissance de l’arc est transmise à la flèche. A noter que le fonctionnement des poulies doit être synchrone.

LA CORDE

Un arc à poulies comporte une corde. Elle s’enroule autour des poulies et sa taille est déterminée par la hauteur de l’arc et la taille des poulies.

LES CÂBLES

Les câbles sont attachés aux poulies. Dans la majeure partie des configurations, les poulies viennent en butée contre le câble, autrement appelé « le mur ».

L ÉCARTEUR DE CÂBLES

Autrement appelé « guide-câbles », cet accessoire permet à la corde et aux câbles de ne pas entrer en friction entre eux lors de la phase d’armement et de propulsion de la flèche.

LES BRANCHES DE L ARC

On distingue la branche supérieure de la branche inférieure. Toute la puissance de l’arc réside dans ces deux (ou quatre, en fonction des fabricants) pièces qui sont insérées dans la poignée d’arc (5). La puissance et la taille sont variables, adaptées à la hauteur et à la force de l’archer. Elles sont le plus souvent en carbone. A noter enfin que les branches de l’arc ne se démontent pas à la fin d’un entraînement ou d’une compétition. Sauf lorsque l’arc est en maintenance ou en réparation.

LA POIGNÉE D ARC

C’est le « centre névralgique » de l’arc. Les branches sont insérées en haut et en bas, plus le viseur, plus le stabilisateur. La flèche repose sur la poignée d’arc grâce à un repose-flèche. Comme pour les arcs classiques elles existent en droitier ou gaucher. L’arc gaucher est symétriquement identique. L’archer tient son arc au centre de la poignée, par le grip. Son poids va rarement au-delà de 2 kilos.

ARCHER :

Personne qui a été admise en Compagnie depuis plus d’une année.

ARMER :

Verbe désignant l’action de tirer sur la corde pour se mettre en position de tir.

BAND :

Distance entre le grip de la poignée et la corde.

BANDER :

Verbe désignant l’action de mettre en place la corde sur l’arc, permettant ainsi de mettre ce dernier en tension.

BANDOIR ou FAUSSE CORDE

Instrument permettant de monter la corde sur l’arc, donc de la bander.

BLASON :

Autre nom désignant la cible. C’est la partie de la carte ayant une valeur de marque.

BUTTON ou BERGER-BUTTON :

Accessoire fixé sur l’arc qui permet de redresser la flèche lors de sa sortie de la fenêtre de l’arc.

BRANCHES :

Partie flexible de l’arc. On retrouve les branches par paires puisqu’il y en a une en haut et une en bas. Ce sont ces dernières qui déterminent la puissance et aussi la taille de l’arc (avec aussi un rôle quant à la taille de la poignée).

BRAS D’ARC :

Bras qui tient l’arc.

CARQUOIS :

Étui accroché soit à la ceinture, soit dans le dos, soit sur l’arc même (surtout pour la chasse en arc à poulies) qui contient les flèches.

CLICKER :

Petite tige métallique ou carbone qui a un rôle de contrôleur d’allonge. Quand le tireur tire jusqu’à cette limite, un « clic » se fait entendre, il est alors à son allonge et peut décocher sa flèche.

COMPOUND ou ARC A POULIES :

Nom donné aux arcs ayant des poulies aux extrémités de chaque branche. Ceci a pour but de démultiplier la force de l’arc et ainsi pouvoir tirer avec des puissances plus élevées assez facilement.

CORDE :

Assemblage de brins (fast-flight ou dacron notamment) qui est renforcé à chaque extrémité par du tranchefil permettant ainsi à la corde d’avoir une plus grande durée de vie.

DÉCOCHE :

Phase de tir pendant laquelle la main libère la corde permettant ainsi la propulsion de la flèche.

DRAGONNE :

Accessoire se présentant sous forme de lanière et qui permet de tenir l’arc après avoir décoché la flèche. En effet, de manière générale, l’archer tire la main ouverte. Par conséquent, l’arc ne tombe pas s’il y a une dragonne.

EMPENNAGE :

Nom donné aux plumes montées sur une flèche.

EMPENNEUSE :

Outil servant à monter soi-même les plumes sur le tube de la future flèche. Un tel objet est utile puisque les plumes doivent être espacées à des intervalles réguliers.

ENCOCHE :

Petit accessoire en plastique qui se monte sur la même extrémité de la flèche que l’empennage. Une encoche permet de clipser la flèche sur la corde. Ainsi, la flèche ne tombe pas lors de la traction de l’arc.

FAUSSE CORDE :

Accessoire qui permet de monter la corde sur l’arc. On peut l’assimiler à un bandoir, mais la fausse corde est portative et peut donc être emportée sur les terrains de concours.

FENÊTRE D’ARC :

La fenêtre est la partie évidée de la poignée de l’arc qui accueille le button, le repose flèche et le clicker.

FLÈCHE :

Projectile qui se compose du tube, de la pointe, d’une encoche et de l’empennage.

FÛT ou TUBE :

Nom donné à la partie rectiligne de la flèche, sans pointe, encoche ni empennage.

GRIP :

Partie de la poignée qui sert à la préhension de l’arc.

LIVRE :

Unité permettant de donner la puissance de l’arc. Elle correspond à 454g.

NOCK-SET :

Petits accessoires en métal ou en tranchefil qui ont pour rôle de repérer le point d’encochage et qui sont fixés sur la corde. On les retrouve par paire, ainsi, l’encoche vient se clipser entre ces deux petits repères, afin d’avoir toujours le même réglage

OEILLETON :

Partie du viseur qui permet de viser la cible.

PALETTE :

Accessoire se mettant sur la main de corde et qui permet de protéger les doigts lors de la traction de la corde et du lâcher de celle-ci. La partie qui protège les doigts est en cuir. Les palettes à mentonnière servent également de repère au niveau du visage et du cou. La cale vient au contact de la mâchoire.

LE STABILISATEUR

Il est composé de 3 pièces : un stabilisateur dit « central » et deux stabilisateurs dits « latéraux ». La fonction d’un stabilisateur est double : absorber les vibrations de l’arc lors du départ de la flèche et stabiliser l’arc lors de la visée. Un stabilisateur est fait de tubes en carbone, d’un diamètre n’excédant pas ou rarement 1cm. Le poids d’un stabilisateur est variable d’un archer à un autre : on peut retirer ou ajouter à volonté des masses en aluminium qui se vissent aux extrémités.

STABILISATION :

Terme générique désignant l’ensemble des stabilisateurs d’un arc.

PAS DE TIR :

Ligne sur laquelle les tireurs se placent à cheval pour tirer. Le pas de tir permet ainsi que tous les archers soient bien alignés afin d’éviter tout accident.

PESON :

Accessoire qui permet de mesurer la puissance d’un arc.

PLASTRON :

Accessoire qui empêche les vêtements de gêner le tir, mais surtout de protéger la poitrine du tireur (aussi bien femme qu’homme) contre un frottement de la corde

PLUMES ou VANES :

Les plumes d’une flèche composent l’empennage. Elles servent à donner de la stabilité à la flèche lors du vol de cette dernière. Il y en a 3 : une plume coq et deux plumes poules. Elles sont en général différenciables pour permettre un bon placement de la flèche sur la corde. Elles peuvent avoir des formes (droites, incurvées, baleine ou requin,) et des matières différentes (naturelles, en plastique).

POIGNÉE :

Partie de l’arc que l’archer tient pour tirer et dans laquelle se montent les branches. La stabilisation, le viseur, sont vissés à la poignée.

POINTE ou ENFERRON :

Extrémité pointue de la flèche. C’est cette partie qui entre en première dans la ciblerie lors d’un tir.

POUPÉE :

Ce terme désigne deux choses : – L’extrémité de la branche d’arc où se place l’oeillet de la corde. Les boucles aux extrémités de la corde.

REPOSE FLECHE :

Accessoire se plaçant sur la poignée au niveau de la fenêtre d’arc et qui permet d’avoir un point d’appui à la flèche lorsque celle-ci est encochée sur la corde.

SCOPE :

Accessoire remplaçant l’oeilleton sur les arcs à poulies, un scope est en fait une lentille grossissante.

SPINE :

Terme anglo-saxon désignant le coefficient de rigidité du tube d’une flèche.

TILLER :

Terme désignant la distance entre le point de contact poignée-branche et la corde. Le tiller en haut doit être plus élevé que celui d’en bas de 4 mm jusqu’à 1 cm pour certains arcs.

TRANCHE-FIL :

Fil enroulé autour de la corde pour la renforcer. On en met au niveau des poupées et du centre de la
corde, à l’endroit où vient se clipser l’encoche.

V-BAR :

Accessoire en forme de « V » se mettant ou niveau de jonction entre la poignée et le stabilisateur central en général. Il permet ainsi de pouvoir ajouter des stabilisateurs plus petits en latéral.

VISETTE :

Accessoire se mettant sur la corde des arcs à poulies et permettant de faire une seconde lentille grossissante et d’aligné la corde au viseur.

VISEUR :

Accessoire se fixant sur l’arc et permettant de viser la cible.

VOLEE :

Ensemble de flèches tirées successivement, sans quitter le pas de tir

Verif informations

Verif informations 0 0 archerie sud ouest

Rechercher des informations parmi plus de 13 millions d’entreprises référencées, base de données très complète sur les entreprises, archerie sudouest conseille vivement un petit tour sur leur site.

Le Lien pour visiter le site : Information des Entreprises

Réglage d’un arc au laser

Réglage d’un arc au laser 1024 524 archerie sud ouest

Réglage d’arc au laser, chez Archerie sud Ouest nous proposons de régler votre arc au laser pour améliorer votre visée. Notre outil de visée vous permet d’aligner facilement et fidèlement votre arc, sa stabilisation, le repos, la flèche, les vues, les roues pour l’arc recourbé et composé. Avec cet adaptateur laser, vous obtenez un alignement parfait de tous les composants du système, réduisant considérablement le temps de réglage.

Article de loi : Chasse à l’arc

Article de loi : Chasse à l’arc 1024 524 archerie sud ouest

Article de loi : Chasse à l’arc

ARRÊTÉ

Arrêté du 18 août 2008 relatif à l’exercice de la chasse à l’arc

NOR: DEVN0815462A

Version consolidée au 8 mai 2014

Le ministre d’Etat, ministre de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de l’aménagement du territoire,

Vu les articles L. 423-1, L. 423-2, L. 423-20, L. 423-21, L. 424-4 et R. 423-8 du code de l’environnement ;

Vu l’arrêté du 1er août 1986 modifié relatif à divers procédés de chasse, de destruction des animaux nuisibles et à la reprise du gibier vivant dans un but de repeuplement ;

Vu l’avis du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage en date du 10 juillet 2008, Arrête :

 

Article 1

Sans préjudice des dispositions du livre IV du code de l’environnement et des arrêtés pris pour leur application, la pratique de la chasse à l’arc est soumise aux conditions particulières prévues au présent arrêté.

 

CHAPITRE IER : SESSION DE FORMATION A LA CHASSE A L’ARC

 

Article 2

Toute personne qui pratique la chasse à l’arc doit justifier de sa participation à une session de formation spéciale à la chasse à l’arc, organisée par les fédérations départementales des chasseurs.

 

Article 3

Par exception aux dispositions de l’article 2, pour la pratique de la chasse accompagnée prévue à l’article L. 423-2 du code de l’environnement, seul l’accompagnateur devra justifier de sa participation à une session de formation à la chasse à l’arc.

Par exception aux dispositions de l’article 2, les non-résidents, français ou étrangers, détenteurs de permis de chasser délivrés à l’étranger ou de toute pièce administrative en tenant lieu, ayant procédé à la validation de ces documents dans les conditions applicables aux permis de chasser délivrés en France, pour une durée de trois ou de neuf jours consécutifs, peuvent pratiquer la chasse à l’arc sans justifier de leur participation à une session de formation à la chasse à l’arc.

 

Article 4

L’inscription à une session de formation à la chasse à l’arc se fait auprès de la fédération départementale des chasseurs choisie par le demandeur.

 

Article 5

Le programme de la session de formation à la chasse à l’arc figure en annexe I au présent arrêté.

 

Article 6

L’attestation de participation à une session de formation à la chasse à l’arc, conforme au modèle figurant en annexe II au présent arrêté, est délivrée par le président de la fédération départementale des chasseurs organisatrice. Cette attestation doit être présentée à tout contrôle des agents chargés de la police de la chasse.

 

Article 7

Les personnes justifiant d’une expérience suffisante de la chasse à l’arc au 1er janvier 1995, attestée par un certificat conforme au modèle figurant en annexe III au présent arrêté, délivré par le président de la fédération départementale des chasseurs avant le 31 décembre 1995, sont dispensées de la participation à la formation mentionnée à l’article 2.

 

CHAPITRE II : PRESCRIPTIONS GENERALES POUR LA CHASSE A L’ARC

 

Article 8

Modifié par Arrêté du 16 juillet 2012 – art. 1

Pour la pratique de la chasse à l’arc, seuls sont autorisés les arcs dont l’armement et le maintien en position armée ne sont dus qu’à la seule force de l’archer.

 

Article 9

Modifié par Arrêté du 16 juillet 2012 – art. 2

Pour la chasse à l’arc, sont seules autorisées :

– les pointes de chasse à effet assommoir sans couper ni percer, y compris celles équipées de griffes ou de pointes multiples ;

– les pointes de chasse coupantes. Ces pointes ne peuvent être utilisées qu’en tir fichant.

Pour les tirs non fichants, les flèches doivent être équipées d’un large empennage destiné à freiner la vitesse de la flèche. La partie la plus large ne doit pas pouvoir s’inscrire sans déformation dans un cercle de 6 centimètres de diamètre.

Pour la chasse à l’arc du grand gibier sont seules autorisées :

– les pointes de chasse coupantes ayant au moins deux lames qui doivent présenter :

– soit un diamètre de coupe supérieur ou égal à 25 millimètres ;

– soit une longueur tranchante de chaque lame supérieure ou égale à 40 millimètres.

 

Article 10

Modifié par Arrêté du 16 juillet 2012 – art. 3

Pour la chasse à l’arc de toutes les espèces sont donc interdites :

– les pointes de tir sur cible ;

– les pointes ou flèches équipées de dispositifs toxiques ou d’explosifs.

 

Article 11

Pour la chasse à l’arc, la flèche ne peut être encochée qu’en action de chasse.

 

Article 12

Le chasseur détenteur d’un permis de chasser français est tenu de marquer, de manière indélébile et au numéro de son permis de chasser, toutes les flèches emportées.

Le chasseur détenteur d’un permis de chasser délivré à l’étranger ou de toute pièce administrative en tenant lieu est tenu de marquer de manière indélébile au numéro de la validation de son permis de chasser pour la période de chasse en cours toutes les flèches emportées.

 

CHAPITRE III : MESURES DIVERSES

 

Article 13

A modifié les dispositions suivantes :

  • Abroge Arrêté du 15 février 1995 (Ab)
  • Abroge Arrêté du 15 février 1995 – Annexes (Ab)
  • Abroge Arrêté du 15 février 1995 – CHAPITRE II : Prescriptions générales. (Ab)
  • Abroge Arrêté du 15 février 1995 – CHAPITRE III : Mesures diverses. (Ab)
  • Abroge Arrêté du 15 février 1995 – CHAPITRE Ier : Session de formation. (Ab)
  • Abroge Arrêté du 15 février 1995 – PROGRAMME POUR LA SESSION DE FORMATION : À la c… (Ab)
  • Abroge Arrêté du 15 février 1995 – art. 1 (Ab)
  • Abroge Arrêté du 15 février 1995 – art. 10 (Ab)
  • Abroge Arrêté du 15 février 1995 – art. 11 (Ab)
  • Abroge Arrêté du 15 février 1995 – art. 13 (Ab)
  • Abroge Arrêté du 15 février 1995 – art. 14 (Ab)
  • Abroge Arrêté du 15 février 1995 – art. 2 (Ab)
  • Abroge Arrêté du 15 février 1995 – art. 3 (Ab)
  • Abroge Arrêté du 15 février 1995 – art. 4 (Ab)
  • Abroge Arrêté du 15 février 1995 – art. 5 (Ab)
  • Abroge Arrêté du 15 février 1995 – art. 6 (Ab)
  • Abroge Arrêté du 15 février 1995 – art. 7 (Ab)
  • Abroge Arrêté du 15 février 1995 – art. 8 (Ab)
  • Abroge Arrêté du 15 février 1995 – art. 9 (Ab)
  • Abroge Arrêté du 15 février 1995 – art. ANNEXE I (Ab)
  • Abroge Arrêté du 15 février 1995 – art. ANNEXE II (Ab)
  • Abroge Arrêté du 15 février 1995 – art. ANNEXE III (Ab)

 

Article 14

A modifié les dispositions suivantes :

  • Modifie Arrêté du 1 août 1986 – art. 4 (V)

 

Article 15

La directrice de l’eau et de la biodiversité est chargée de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

 

Annexe

 

Article Annexe I

PROGRAMME DE LA SESSION DE FORMATION À LA CHASSE À L’ARC

La formation qui doit conduire à l’acquisition des connaissances pratiques permettant au chasseur à l’arc de manipuler et d’utiliser un arc de chasse dans des conditions de sécurité optimales est délivrée au cours d’une journée, selon le programme suivant (orientations générales) :

I. – Théorie

1. Nomenclature :

? de l’arc (droit, à double courbure, à mécanisme, poupées, coches, branches, poignée, fenêtre, dos, ventre, repose-flèche, poulies, came, écarteur) ;

? de la corde (sans fin, épissée, boucles, tranche-fil, point d’encoche, câble) ;

? de la flèche (fût, pointe, encoche, empennage) ;

? des accessoires (gant, palette, bracelet, carquois).

 

2. Définitions particulières :

? band, allonge, spine, force.

 

3. Choix du matériel employé à la chasse :

? arc : avantages et inconvénients de chacune des trois grandes familles d’arcs (droit, à double courbure, à mécanisme), force d’armement ;

? flèche : matériau, rigidité, poids, type d’empennage ;

? pointe de chasse : adaptation à la combinaison arc-flèche pour une bonne trajectoire, facilité d’aiguisage, solidité, dimensions minima, poids.

 

4. Tir instinctif et tir en viseur :

? explication et comparaison.

 

5. Anatomie et zone vitale à atteindre :

? étude de l’anatomie des ongulés. Point à viser suivant l’orientation de l’animal dans les plans horizontal et vertical.

 

6. Procédés de chasse :

? approche, chasse devant soi, affût, poussée silencieuse, battue.

 

7. Législation :

? réglementation spécifique à la chasse à l’arc : matériel autorisé, attestation.

 

8. Sécurité :

Pour soi-même :

? toujours transporter les flèches de chasse dans un carquois enfermant les lames de la pointe de chasse dans une protection ;

? casser en petits morceaux les flèches dont le fût est fragilisé (fente, amorce de cassure…) ;

? ne pas tirer une flèche dont une plume de l’empennage est décollée sur l’avant ;

? ne jamais franchir un obstacle ou progresser en terrain glissant ou accidenté avec une flèche encochée sur l’arc ;

? ne pas grimper sur un affût perché avec son arc et ses flèches, mais les hisser au moyen d’une corde, une fois installé et amarré soi-même pour prévenir une chute.

Pour les autres :

? ne jamais tirer en l’air avec une flèche équipée d’une pointe à lames et n’employer dans ce cas que des flèches à large empennage équipées uniquement de pointes du type assommoir ;

? ne tirer que sur un animal clairement identifié et en tir fichant avec une flèche équipée d’une pointe à lames ;

? ne jamais tirer pour s’exercer une flèche à grande distance (au-delà de 40 mètres), sauf en terrain bien dégagé.

 

II. – Pratique

Monter un arc.

Mesurer le band.

Trouver la longueur de flèche correspondant à l’allonge du tireur.

Tester l’aiguisage d’une lame et aiguiser une lame.

Régler la combinaison arc-flèche-tireur (choix du spine et du poids de la flèche de chasse, réglage de la hauteur du point d’encochage et de l’épaisseur de la fenêtre).

Tirer en position debout, à genoux, assis, sur une cible de 15 centimètres de diamètre sans visuel ou sur une cible du type 3D (forme animale) et trouver son cercle efficace » (distance à laquelle 4 flèches sur 5 dont la première sont dans la cible).

 

Article Annexe II

MODÈLE D’ATTESTATION DE SUIVI D’UNE SESSION DE FORMATION À LA CHASSE À L’ARC

Fédération départementale des chasseurs de Je soussigné M. (1) atteste que M. (2) né(e) le à a participé à une session de formation à la chasse à l’arc le Date :Signature du président

ou de son délégué,

(1) Nom et prénom du signataire, président de la fédération départementale des chasseurs. (2) Nom (en majuscules) et prénoms, nom de jeune fille pour les femmes mariées, suivi des prénoms puis, éventuellement, de la mention épouse » ou veuve ». 

 

Article Annexe III

 

MODÈLE DE CERTIFICAT D’EXPÉRIENCE POUR LA CHASSE À L’ARC

Fédération départementale des chasseurs de Je soussigné M. (1) atteste que M. (2) né(e) le à justifie au 1er janvier 1995 d’une expérience suffisante dans la pratique de la chasse à l’arc.

 

Date :Signature du président

ou de son délégué,

 

(1) Nom et prénom du signataire, président de la fédération départementale des chasseurs. (2) Nom (en majuscules) et prénoms, nom de jeune fille pour les femmes mariées, suivi des prénoms puis, éventuellement, de la mention épouse » ou veuve ». 

 

Fait à Paris, le 18 août 2008.

Pour le ministre et par délégation :

La directrice de l’eau

et de la biodiversité,

J. Jiguet

Mise en ligne du site

Mise en ligne du site 0 0 archerie sud ouest

Mise en ligne de notre site internet

Nous vous annonçons avec grand plaisirs la mise en ligne de notre nouveau site internet, vous avez la possibilité de vous informer sur les derniers produits que nous rentrons, vous pouvez profiter de nos super promotions sur les arcs, les flèches, les accessoires, les arbalètes et obtenir des prix spéciaux sur notre shop en ligne.

Agence web / / VLdesign

Le site internet à été réalisé par l’agence web VLdesign avec qui nous avons mis sur pied le tout premier réseau social dédié au tir à l’arc.